Ecoutez

Actualités

Pour une augmentation des effectifs de la Police à Bagneux
Imprimer cette actualité

Ville - Urba

Pour une augmentation des effectifs de la Police à Bagneux

La tranquillité publique est un droit. Exigeons une augmentation des effectifs de la Police nationale à Bagneux. Signez la pétition en ligne. Déjà 450 signatures en ligne et 1700 signatures papier !

Dans plusieurs quartiers de la ville, incivilités et délinquance génèrent un sentiment d’insécurité pour les habitants. Aujourd’hui, à Bagneux, la Police nationale ne dispose pas des moyens suffisants pour agir efficacement.

"Les questions de sécurité sont avant tout de la responsabilité de l’État et donc de la Police nationale. Malheureusement, et malgré l’investissement des forces de police présentes sur notre ville, le commissariat de Bagneux ne dispose pas aujourd’hui des moyens suffisants pour répondre correctement aux besoins des habitants." déclare Marie-Hélène Amiable dans une lettre adressée aux Balnéolais (à télécharger ici). 

Signez la pétition

Aux côtés de Madame le Maire, je demande donc au gouvernement :

  • des effectifs et des moyens matériels (véhicules,…) supplémentaires pour le commissariat de Bagneux
  • l’installation sur notre ville de la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien

 

Pétition police nationale

* Champ obligatoire

Exigeons une augmentation des effectifs de la Police nationale à Bagneux

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Mairie de Bagneux, 57 avenue Henri Ravera, 92220 Bagneux pour vous tenir informé des actualités de la pétition et de la Ville de Bagneux.
Elles sont conservées pendant 2 ans et sont destinées à vous envoyer des courriels d'information et d'invitations.
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : La Direction de l'Informatique et la Ville Connectée, 57 avenue Henri Ravera, 92220 Bagneux.

 

 

 

Moins d'infos
L'artothèque de Bagneux
Imprimer cette actualité

Culture

L'artothèque de Bagneux

Empruntez une œuvre d'art comme un livre. Choisissez, accrochez, profitez, c'est gratuit ! Et ça démarre le 25 mai !

Une Artothèque fonctionne comme une bibliothèque. On emprunte une oeuvre comme on emprunte un livre ou un DVD. La ville de Bagneux est une des premières villes en France à lancer cette expérience. 

L'artothèque sera officiellement inaugurée vendredi 22 juin à 18h30 lors d'une soirée spéciale mêlant vernissage des oeuvres, rencontres avec des artistes, atelier et bien d'autres surprises. Mais vous pouvez emprunter dès le 25 mai. 

L'art pour tous 

A Bagneux si l'art s'affiche dans les rues, les galeries, il a aussi sa place dans votre salon.  Enfants, adultes, Balnéolais ou non, grâce à l'Artothèque de Bagneux, chacun peut emprunter gratuitement une œuvre d'art.
Alors accueillez chez vous, une œuvre mise à disposition par la Ville et profitez en famille, entre amis, pendant un an, un mois ou une semaine !

Street art, BD, art figuratif ou art abstrait, il y en a pour tous les goûts. L'Artothèque de Bagneux, c'est 200 œuvres disponibles en prêt tout au long de l'année. Sérigraphies, lithographies, gravures, photographies, chaque œuvre est originale( et multiple). 

Simple

Rendez-vous sur le site bagneux.artotheque.fr, inscrivez-vous, choisissez votre oeuvre sur catalogue et venez la chercher à la Maison des arts.

Pour vous inscrire, vous devez transmettre trois documents numérisés :

  • Carte nationale d'Identité recto/verso,  
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Attestation d'assurance habitation en cours de validité.

 

Toute la procédure d'inscription, les infos pratiques, le catalogue des œuvres empruntables sur le site de l'artothèque de Bagneux : https://bagneux.artotheque.fr

Plus d'infos
Fête de la nature
Imprimer cette actualité

Loisirs

Fête de la nature

Trois initiatives ce week end pour fêter la nature

Samedi 26 mai 

Cueillette de plantes sauvages
A 15h place Dampierre (côté arrêts de bus). 

Dimanche 27 mai 

Une balade pour fêter la nature 
Départ 10h15 - gare des Baconnets (RER B) à Antony (avec un départ groupé possible de la gare de Bagneux à 9h45)

L'association balnéolaise "Habiter la porte d'en Bas, un quartier la ville", propose une balade gratuite sur le thème "Ru, mares, rivières, entre vallée et bois urbains". Il s'agira d'une sensibilisation à l'importance des milieux humides dans nos territoires urbains et péri-urbains, en compagnie d'une naturaliste sur une partie du parcours.

Le départ aura lieu à 10h15 de la gare des Baconnets (RER B) à Antony (avec un départ groupé possible de la gare de Bagneux à 9h45), pour un retour vers 17h30. Prévoir un pique-nique, des chaussures de marche, un appareil photo ou votre smartphone.

Inscriptions : 06 82 41 32 42 / 06 82 41 32 48,  habiterlaportedenbas@orange.fr

 

Atelier tampographie artisanale
15h – 17h -  Potagers Urbains de Bagneux  (rue Claude-Debussy, au pied de l’immeuble)

Nos jardins recèlent des trésors pour les esprits créatifs. Cueillez un légume, ouvrez-le, explorez-en la matière, les contours, les incurvations, la texture... Laissez votre imagination vous guider : vos yeux percevront bientôt les reliefs et les sinuosités d'un support d'impression 100% naturel, que vous pourrez sculpter à votre guise. Imprimez sur vos textiles des motifs uniques, avec de l'encre végétale.

Atelier gratuit, accessible à tous, organisé par la Régie de quartier de Bagneux, en partenariat avec l'association Colore ton Monde.

 

 

Inscription obligatoire : 01 46 64 84 33

 

Plus d'infos
Printemps des cimetières
Imprimer cette actualité

Loisirs

Printemps des cimetières

Samedi 26 mai. Patrimoine, musique, art, biodiversité, balades... Une journée d'animations entre nature et culture, pour redécouvrir les cimetières parisiens. A Bagneux, RDV à 11h à l'entrée du cimetière parisien (43 avenue Marx-Dormoy).

De 11h à 17h30 « En parler ne fait pas mourir » : Vous êtes propriétaire d’une tombe et pensez tout connaître de vos droits et obligations ? Vous vous posez des questions sur la mort, vous êtes « taphophile » (passionné par les cimetières), ou tout simplement curieux ?
Testez vos connaissances funéraires en défiant l’Ankou, messager de la Mort, à notre « Funeral pursuit » !
Jeu de piste : continuez à relever le défi en partant à la découverte des sépultures remarquables ou originales du cimetière. Demandez le livret-jeux !

De 11h à 17h30 Exposition : « Photos de la biodiversité du cimetière parisien de Bagneux », faisant la part belle aux talents de photographe de certains agents des cimetières, et surtout à cette vie sauvage insoupçonnée que l’on retrouve dans ces lieux de verdure au cœur de la ville.

De 10h à 12h Visite guidée, par Annette Bonhomme, ornithologue de la Ligue de Protection des Oiseaux : écouter et observer la faune qui a élu domicile au cimetière, écureuils, perruches et autres passereaux seront au rendez-vous ! Attention : paires de jumelles fortement conseillées.

De 14h à 15h30 et de 15h30 à 17h Visite musicale, en compagnie d’une chanteuse, afin de mêler patrimoine musical et cadre bucolique : il n’y a pas qu’au Père-Lachaise ou à Montmartre que les artistes viennent trouver le repos, Bagneux accueille également quelques grands noms de la chanson française.

Plus d'infos sur l'ensemble des cimetières parisiens

Plus d'infos
Nettoyage citoyen
Imprimer cette actualité

Citoyenneté

Nettoyage citoyen

Rendez-vous place Dampierre, samedi 26 mai à 10h pour embellir la ville tous ensemble et faire changer les comportements

Si vous avez manqué la première édition en octobre 2017, le groupe citoyen « cadre de vie et propreté » organise une nou-velle session du nettoyage citoyen !

UN NETTOYAGE CITOYEN …

POURQUOI ?

Pour embellir la ville tous ensemble, 
Pour faire changer les comportements,
Pour une action collective, conviviale et utile. …

C'EST QUOI ?

Trois zones concernées Sud (Tertres, Cuverons), parc François-Mitterrand, centre ville.
Un petit-déj' : pour tous les participants.
L'objectif : quadriller la zone, ramasser les déchets et sensibiliser les habitants rencontrés.
Un temps festif : des animations et des surprises. 

COMMENT JE PARTICIPE ?

Rendez-vous place Dampierre samedi 26 mai à 10h.
Informations et inscriptionsDirection de la Citoyenneté et de la Vie des quartiers - 01 42 31 68 33 - citoyennete@mairie-bagneux.fr

 

Cette action a été pensée, travaillée et réalisée avec le groupe d'habitants de l'atelier #cadredevieetpropreté. Un autre nettoyage citoyen aura lieu à l'automne 2018, pour couvrir d'autres zones de la ville (Nord) et poursuivre l'action collective.

Plus d'infos
Déclaration de Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux
Imprimer cette actualité

Citoyenneté

Déclaration de Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux

Marie-Hélène Amiable s'exprime sur les annonces du président de la République pour les villes populaires

Beaucoup de mots mais pas de moyens !  Poursuivons les mobilisations pour l’égalité territoriale !

 

"Les villes populaires font partie de la République. A ce titre, elles ont droit aux moyens financiers, humains et institutionnels qui s’imposent pour répondre à des besoins bien supérieurs à ceux des quartiers aisés.

Si le président Macron a partagé une partie du diagnostic présenté dans le rapport Borloo, il en a enterré les propositions et la démarche pluralistes et renvoyé une grande partie du problème aux collectivités locales.

Comment le Président de la République peut-il accuser les banlieues d’être touchées par la violence, les trafics de drogue et la radicalisation et dans le même temps réduire les moyens de l’Etat pour la police dans ces communes ? A Bagneux, nous demandons, avec des milliers d’habitants, plus de moyens pour notre commissariat. La réponse tarde à venir !

Nous sommes 100 fois d’accord pour des projets de rénovation urbaine, pour développer l’emploi, notamment pour les jeunes, pour dynamiser encore plus la vie associative. Mais comment le pouvons-nous avec des dotations sans cesse à la baisse ? Comment affirmer d’un côté que les banlieues sont une priorité nationale et de l’autre, réduire le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des retraités, diminuer les budgets pour la culture, le sport et la jeunesse, casser les services publics ?

Si l’on veut vraiment assurer l’égalité républicaine, il faut commencer par prendre au sérieux le travail de celles et ceux qui font la ville, notamment les associations qui contribuent au vivre-ensemble, les élus de proximité et bien sûr les habitants qui y vivent. Il faut ensuite leur en donner les moyens. Ce n’est pas un « coût », c’est un investissement pour l’avenir.

Le discours du Président de la République ne répond à aucune de nos questions pressantes. J’en appelle à la poursuite des mobilisations des citoyens pour que notre commune obtienne les moyens auxquels elle a légitimement droit."

Plus d'infos

Fil rouge