Que deviennent les collégiens de Bagneux après la troisième ?

Les données transmises récemment par l'Inspection Académique confirment la dispersion des élèves après la troisième des collèges.

Ainsi, si Maurice Genevoix à Montrouge est le lycée général d'affectation des élèves, seuls un peu moins d'un tiers des élèves y suivent effectivement leur seconde. La répartition entre élèves allant en lycée professionnel (40%) et ceux allant dans les filières générales et technologiques (60%) montre 10 points d'écart avec la moyenne nationale (30% filières professionnelles/70% filières générales et technologique). Ces données confirment que l'absence sur la ville d'un lycée d'enseignement général a bien un impact sur les trajectoires scolaires des élèves. Par ailleurs, comment « vivre sa ville » quand on est scolarisé ailleurs ? Comment continuer à vivre et forger des amitiés si importantes en particulier à cet âge avec une telle dispersion des anciens camarades de classe dans les villes et lycées des Hauts-de-eine ?
De bonnes raisons pour que les lycéens de Bagneux puissent enfin "jouer à domicile"…

Voir les chiffres et les graphiques