Démarches

Avec plus de 47.35 hectares, c’est plus de 11% du territoire communal qui est occupé par des espaces verts publics. Cela représente 12.18 m² par habitant, ce qui n’est pas si fréquent dans les villes de la petite couronne autour de Paris.

Une diversité d’espaces verts qui offre un large choix de promenades aux Balnéolais et des refuges précieux pour la biodiversité. 

Les grands projets de la Ville ont contribué globalement à augmenter la part d’espaces verts par habitant, traduisant ainsi la volonté de la municipalité de permettre l’accessibilité à un espace vert ou de biodiversité à moins de 300 m de chaque habitant, tout en décuplant les services écosystémiques qui en découlent.

 

Carte espaces verts web

 

Le service des espaces verts

Le service municipal des espaces verts met ses pratique de travail en adéquation aux objectif de développement durable, fixé par Vallée Sud – Grand Paris : biodiversité, élimination de pesticides, récupération des eaux de pluie…

L’équipe est constituée de 25 jardiniers, qui travaillent au fleurissement et à l’embellissement de la ville grâce à des méthodes écologiques. La Ville dispose de serres municipales, avenue Albert Petit, qui permettent de faire pousser localement les plantes qui viennent embellir chaque année les massifs et jardinières de la Ville (200 m² de serre, 600m² de serre bitunnel).

La gestion différenciée
Le service des espaces verts à recours à la gestion différenciée depuis 1995.
La gestion différenciée permet de s’adapter au milieu naturel. Cette technique d’entretien répond à la volonté de respecter les équilibres écologiques, de préserver la biodiversité et la santé de toutes et tous, mais n’est en rien un signe de négligence.
Cela se traduit par des fauches tardives, l’élagage des arbres hors période de nidification, la reconstitution des sols en laissant les feuilles mortes et de branchage pour enrichir la terre, le recours à l’éco-pâturage…

En savoir+ sur la biodiversité à Bagneux

Une meilleure gestion de l’eau
Les eaux de pluie sont récupérées au niveau des serres municipales et servent à l’arrosage des plantes qui s’y trouvent. Tous les jardins éducatifs et partagés de la Ville ainsi que le potager de la Maison des Arts sont également équipés de récupérateurs d’eau de pluies et de composteurs.

De nombreux espaces verts sont équipés de réseaux d’arrosage automatique, dont la gestion pour une partie d’entre eux est centralisée pour se rapprocher au plus près du besoin de chaque espace en eau. Cela permet entre autre de détecter très rapidement les éventuels problèmes techniques et les besoins réels en eau et par conséquent de réduire la consommation d’eau.

En termes d’aménagement du territoire, l’écoulement et la gestion des eaux pluviales sont pensées en amont, comme la création des noues dans l’écoquartier Victor Hugo. Le long des Terres abonnées, deux noues permettent de récupérer les eaux pluviales des sous bassins versant de l’allée des Terres abonnées, du jardin et de l’aire de jeux. Ces noues permettent la gestion d’une pluie décennale.

Les eaux pluviales du bâtiment Garlande de l’Hôtel de Ville sont récupérées et stockées dans un bassin situé dans le cimetière communal. Ces eaux servent à l’arrosage des vasques, suspensions, et balconnières.

Visites
Les serres et les vignes municipales se visitent !
Faites la demande à espaces-verts@mairie-bagneux.fr

Parcs, squares et jardins

La gestion
Tous les espaces de la Ville (cimetière, terrains de sport, espace public, voirie, espaces verts, vigne…) sont entretenus sans produits chimiques. Ils ont été remplacé depuis le début des années 2000 par des produits biologiques et des procédés naturels : binette, paillage ou encore désherbage mécanique !
L’arrêt définitif des pesticides a permis à la faune et à la flore sauvage de reprendre sa place et de circuler librement en ville !

Les horaires
Certains parcs sont ouverts tout le temps, comme le parc paysager François Mitterrand, ou encore le Pré de la Lisette.
Pour les autres, les horaires d’ouverture sont :
- De 8h à 18h du 1er octobre au 31 mars
- De 8h à 20h du 1er avril au 30 septembre

Neuf parcs couvrant 15.35 hectares
Parc Gabriel-Cosson (6 300 m2), parc Nelson- Mandela (6 600 m2), parc du Puits-Saint- Étienne (7 200 m2), parc de la Coulée verte (2 hectares), parc Richelieu (2,1 hectares), parc Maximilien-Robespierre (2,3 hectares dont école-parc), parc paysager François-Mitterrand (6,3 hectares et 3,2 hectares d’extension), jardin Ilan-Halimi (2 400m2)

10 900 m2 répartis sur six squares
Square de la Résidence (500m2), square des Oiseaux (890 m2), square Commaille (900 m2), square Kirovakan (1 500m2), square Marx- Dormoy (2 000m2, avec emprise chantier RATP actuellement), square du 19 mars 1962 (3 061m2)

Les arbres dans la ville
Quatre cents arbres d’alignement présents le long des voies communales et mille deux cent quatre-vingt-dix arbres d’alignement sur les voies départementales. Plani cation des tailles pour les arbres d’alignement.
Sept cent quatre-vingt six arbres remarquables sont répertoriés à l’inventaire départemental des arbres remarquables dont sept cent cinquante quatre dans le cimetière.
Tous les arbres de la Ville sont numérotés et répertoriés par rue et par site. Ils font l’objet d’un contrôle et d’un entretien annuel.

2,8 hectares d’espaces verts uniques
Les espaces verts du Centre des arts du cirque et des cultures émergentes - PPCM (1 200m2), espace vert rue des Pichets (1 500m2), espace Léo-Ferré (1 500m2), jardin de la Maison des arts (2 893 m2), friche des 3 mares (5 040m2), pré de la Lisette (1,1 hectare), jardin de la Porte d’en Bas (1 000 m2), friche des Monceaux (2 000m2)

Pour partir à la découverte des friches de la Ville, c’est ici !

Les principaux espaces verts : La page des espaces verts

Les friches écologiques 

Toutes les infos sur les friches et la biodiversité de Bagneux

Les ruches de Bagneux

Ruches du cimetièreruches panneaux
Lieu de tranquillité et riche en biodiversité, le cimetière offre aux abeilles un abri loin des pollutions de la ville.
Six ruches Dadant sont installées dans le cimetière communal et sont entretenues par le service des espaces verts de la Ville. Elles sont occupées par des colonies d’abeilles de race Buckfast (race hybride, caractérisée par une douceur et une capacité à produire plus de miel).
Le rucher a été installé en 2016 et la première colonie est un essaim récupéré au presbytère du centre-ville. Les cinq autres colonies sont issues d’une division de la première.
Découvrez comment fonctionne une ruche, l’importance et le rôle de l’abeille !

Miel de Bagneux
Ce n’est pas pour nos tartines que les abeilles se donnent tant de mal ! Les abeilles fabriquent du miel pour nourrir leurs larves tout au long de l’année et pour constituer une réserve de nourriture pour l’hiver.
En 2018, le service des espaces verts de la Ville de Bagneux a récolté et mis en pot 30 kg de miel d’été toute fleur liquide. Celui-ci a été médaillé d’or au concours des miels d’Île-de-France, organisé par la Métropole du Grand Paris !

Miel en pot

Les ruches des 3 mares
Au-delà de produire le miel, les abeilles ont un rôle indispensable pour la biodiversité, c’est pour cela que le rucher écologique de la friche des 3 mares a été créé. 80% des plantes du monde se reproduisent grâce au travail des abeilles.
A la friche des 3 mares, le choix s’est porté sur des ruches de type Warré et une gestion dite écologique, où l’apiculture s’adapte aux exigences de l’abeille.
Les abeilles de la friche vivent dans des conditions proches du mode de vie naturel que connaissent les colonies sauvages, diminuant ainsi le risque de maladies et favorisant leur robustesse et leur adaptation aux changements climatiques.
Retrouver toutes les informations sur la friche des 3 mares ici .
Pour aller plus loin sur l’apiculture écologique, visiter le rucher écologique ou découvrir les formations de Bagneux Environnement.

Bagneux, ville fleurie

Cela fait maintenant depuis 2010 que Bagneux affiche fièrement trois fleurs sur ses panneaux d’entrée de ville. Le jury du concours de Villes et villages fleuris passera vendredi 19 juillet afin de vérifier que la ville mérite de garder ses galons. Le jury étudiera avec attention la stratégie d’aménagement paysager et de fleurissement de la Ville, ses actions en faveur de la biodiversité mais également la qualité de l’espace public. Il convient à tous les Balnéolais de participer au maintien de ce label, en contribuant à garder les rues de la ville propres. 

Panneau3Fleurs

Découvrez l'article du Bagneux Infos de décembre 2019 sur l'obtention de la "3ème fleur" 2019 

Les vignes du Clos des Brugnauts

Durant plusieurs siècles, Bagneux est connue pour l’exploitation de ses carrières mais est aussi une ville de très ancienne tradition viticole avec laquelle elle a décidé de renoué en 1983 en créant la Vigne du Clos des Brugnauts sur une superficie de 1 500 m².
Avec la présence de coteaux, le travail de la vigne marque l’histoire de la Ville et a donné lieu à la célèbre Fête des Vendanges qui se déroule chaque année au mois de septembre. Le vin de Bagneux n’étant pas commercialisé, c’est l’occasion déguster celui qui est encore produit : deux variétés de ceps blancs ont été plantées (sauvignon et sémillon).
La vigne comporte environ 760 pieds, qui permettent de produire 3 à 4 hectolitres de vin blanc par an.
Les vignes municipales sont cultivées avec des produits agréés en agriculture biologique depuis 2009 !
Pour les visiter, envoyer votre demande à espaces-verts@mairie-bagneux.fr

L’éco-pâturage

L’éco-pâturage est une méthode ancestrale d’entretien écologique des espaces verts par l’utilisation d’animaux et la Ville mise sur cette technique depuis 2017 dans les friches fermées de la Ville (Friche des 3 mares, friches Maurice Thorez, friche des Monceaux).
Ecologique, économique, avec un réel intérêt social, ce procédé permet la préservation et le développement de la biodiversité.
Ses avantages sont nombreux : fertilisant naturel des sols, réduction des déchets verts, silencieux, non-polluant… Les animaux permettent une gestion respectueuse de l’environnement en luttant contre les plantes invasives.
Les animaux qui permettent l’éco-pâturage sont des espèces robustes et adaptables :
. La chèvre du massif central
. Le mouton noir du Velay

Ils vivent à l’extérieur et s’accommodent parfaitement de la pluie ou du vent même si un abri est mis à leur disposition.
Téléchargez le panneau sur l'éco-pâturage

Le cimetière communal

Dans le cadre de sa politique de développement durable, la Ville de Bagneux a mis en place une gestion respectueuse de l’environnement visant à protéger la biodiversité dans son cimetière communal.
Dans l’intérêt général, depuis 2000, les services municipaux ont supprimé définitivement l’utilisation des pesticides qui nuisent à notre santé et à la qualité de l’eau. Les nouveaux modes de gestion favorisent la réapparition de la flore spontanée en créant un réservoir de biodiversité. Ce n’est en rien un signe de négligence, la nature reprend sa place !

Les objectifs sont:
. Redonner sa place au végétal
. Préserver la santé de tous
. Préserver la qualité de l’eau et de notre environnement

Les allées du cimetière sont engazonnées, pour limiter l’effet d’îlot de chaleur et augmenter la perméabilité et la qualité des sols. Des nichoirs, un rucher, un hôtel à insecte et des zones de prairie fleurie ont été créées pour augmenter les abris pour la biodiversité.
Ce lieu de mémoire devient un espace de vie pour la nature sans nuire aux exigences de recueillement.

Hôtel de ville

57, avenue Henri Ravera
92220 Bagneux
Tél : 01 42 31 60 00
Fax : 01 42 31 60 01
Écrire à la mairiepicto ecrire

Hôtel de ville

Ouvert aux horaires suivants et uniquement sur rendez-vous
Lundi, mercredi, jeudi, vendredi : 8h30-12h et 13h30-17h
Mardi : 13h30-17h

Téléphonez avant de vous déplacer : 01 42 31 60 00