Démarches

Le tri, la gestion des déchets et le recyclage est l’affaire de toutes et tous pour s’engager dans la voie du développement durable et la préservation de la planète !

 Vallée Sud – Grand Paris, la Ville et les Balnéolais.e.s se sont aussi saisis du sujet. Découvrez tous les projets qui vous permettront d’être éco-citoyen et de recycler autrement !

Téléchargez le guide du tri 2021

 

Les composteurs partagés de quartier et les poulaillers

Composter vos biodéchets, c’est désormais possible depuis mai 2019 !

Lauréat du budget participatif 2018, le projet « Des composteurs et des poulaillers pour réduire nos biodéchets » a permis l’installation de 10 points de compostages collectifs et de deux poulaillers (dont un à venir dans le quartier Nord).
Ce projet a été co-financé par la Ville (16 600 euros), Vallée Sud – Grand Paris, ainsi que SYCTOM, l’organisme qui gère les ordures ménagères de 85 communes d’Ile-de-France dont Bagneux.

Les composteurs collectifs
Cette initiative, qui repose sur le respect et la bienveillance de chacune et chacun d’entre nous, est gérée par les usagers et référents des composteurs : apport des déchets alimentaires, broyat, mélange, transfert du compost, distribution du compost mur…

Où les trouver ?

- Parc Richelieu (vers les jeux pour enfants)
- Parking Thorez (dans le parking à côté de l’école Maurice Thorez)
- Jardin de l’Eperon (angle de la rue de Fontenay et de l’avenue Jean-Baptiste Fortin)
- Square Fontaine (espace vert au sud de la rue de la Fontaine)
- Extension du Parc François Mitterrand (dans le parc, derrière la halle des sport Janine Jambu)
- Parc François Mitterrand (dans le parc, au niveau de l’angle de la rue des Frères Lumière et de la rue des Pichets)
- Square du 19 mars 1962
- Parc Nelson Mandela
- Jardin Ilan Halimi
- Parc Cosson
- Agrocité
- Médiathèque

Comment rejoindre l’expérience du compostage partagé ?

Vous voulez recycler vos déchets organiques, être informés des implantations de composteurs, des consignes à respecter, formations… ?
Télécharger le guide du compostage partagé de quartier !

Inscrivez-vous en ligne sur ce formulaire

Ou écrivez directement à : contact@bagneuxenvironnement.org

Un maître composteur a accompagné ce projet pendant les 10 premiers mois afin de former les usagers sur tout un cycle de compostage.

Pour le bon fonctionnement des composteurs, il est nécessaire qu’il y ait des référents pour chaque site, qui sont des relais auprès des utilisateurs et utilisatrices (sur les bonnes pratiques, pour organiser de petits événements, pour faire le lien avec la Ville, signaler un dysfonctionnement, une problématique).
Ce référent est accompagné par les porteurs du projet et par la Ville.

Les poulaillers

Deux poulaillers sont installés dans la ville, un dans le parc Richelieu, un à la Pierre plate à côté du CSC Jacques-Prévert. Ils sont complètement gérés par les habitant.e.s, qui viennent tous les matins et tous les soirs s’occuper de nos amies les gallinacées.
Certaines classes d’école du quartier viennent les nourrir une fois par semaine avec les restes des déchets de la cantine !affiche poules



Comment ça marche ?

Sur l'ensemble des déchets produits par un foyer, 30% sont de nature organique. Dans leur projet, Chloé et Paul proposaient de réduire nos déchets et de les recycler grâce à des poulaillers et des composteurs installés dans la ville en avril 2019. Ce projet est financé par la Ville pour un montant de 16 600 euros, avec le soutien de Vallée Sud - Grand Paris et du Syctom.

Le compostage est un processus naturel de décomposition des matières organiques (déchets alimentaires, déchets végétaux).
En réduisant la quantité de déchets créés, on limite l'impact sur l'environnement (production de CO2 et de gaz à effets de serre) générés par le transport, l'incinération ou l'enfouissement de ces déchets.
Composter, permet d'agir pour l'environnement et la qualité de l'air. Cela produit un engrais naturel pour nourrir vos végétaux : le compost.

Les poules représentent une solution originale pour valoriser les déchets organiques. Elles sont incroyablement gourmandes et peuvent consommer jusque 150kg de déchets par an.
Avec les 16 poules qui seront installées, c'est donc près de 2400 kg de déchets organiques qui pourront être valorisés ! Samedi 4 mai 2019, un poulailler a été inauguré parc Richelieu. Un second sera installé dans le quartier Nord.

Les composteurs individuels

Le territoire Vallée Sud – Grand Paris a mis en place une distribution gratuite de composteur pour les habitant.e.s qui disposent d’un jardin et souhaiteraient valoriser depuis chez eux leurs déchets végétaux, restes de cuisines, etc.

Le compostage : fini les préjugés !
Un composteur bien entretenu ne dégage pas de mauvaises odeurs et n’attire pas plus de bestioles que celles qui aiment y être enfermées ! Pour cela, il faut bien respecter les règles dans les composteurs collectifs : pas de viande / matière animale, de plastique, de pain, reste de fromage…

Le porteur de projet vous en parle, trouver toutes les informations sur le projet ici Tout savoir sur le compostage à Bagneux

Vous êtes un particulier et vous souhaitez vous équiper d’un composteur individuel ou d’un lombricomposteur ?

Remplissez les formulaires en ligne sur le site de Vallée Sud - Grand Paris :
- Pour les particuliers disposant d'un jardin
- Pour faire du lombricompostage (réservé aux personnes résidant en appartement)
- Compostage partagé pour les copropriétés


La Recyclerie – FabLab

Une Recyclerie-FabLab définitive verra le jour en 2022 à Bagneux, à côté de l’Agrocité (Gymnase Romain Rolland). 

Cet espace sera un lieu pour les habitant.e.s désireux.se.s de recycler, réparer, consommer responsable, partager des savoirs faire, et se rencontrer.
Ce projet est porté par l’association Bagneux Environnement, en partenariat avec le Collectif des ressources alternatives et citoyennes (CRAC), le lycée Léonard-de-Vinci, l’Atelier d’Architecture Autogérée (AAA) et la Régie de Quartier, et financé par la Ville, la Région Île-de-France, la Métropole du Grand Paris et le SYCTOM.
La création du Fablab est un projet élu du Budget participatif 2019.

En juillet 2020, la première ressourcerie éphémère de Bagneux a vu le jour à la Pierre Plate et permis de collecter 2,5 tonnes d’objets divers (vaisselles, livres, jouets, …).
Une seconde ressourcerie éphémère et un atelier numérique (FabLab) verront le jour au printemps 2021 à la Pierre plate et allée du Poitou.

Intéressé.e.s pour rejoindre l’équipe de bénévole sur le projet ? contact@bagneuxenvironnement.org

Les Partageries

Info Covid-19 : les partageries sont actuellement fermées pour raisons sanitaires.

Faire le tri en partageant et sans jeter ? C’est possible grâce aux 4 partageries réparties sur la Ville.

Ce système de partage libre et gratuit permet de ne plus jeter les petits objets dont nous n’avons plus l’utilité et de faire un don.

Où sont-elles ?

- Place Dampierre, rue Salvador Allende
- Place de la Fontaine Gueffier, rue des Tertres
- A l’angle de la rue des Blains et de l’avenue Paul Vaillant Couturier
- Rue Assia Djebar, en face du Théâtre Victor Hugo et du Foyer des Jeunes Travailleurs

Le projet de Partagerie est issu du budget participatif 2018. Porté par un collectif d’habitant.e.s bénévoles et Bagneux Environnement, il est fondé sur un système de partage et d’autogestion : ce sont les habitant.e.s, les utilisateurs et utilisatrices qui l’entretiennent, en prenant quelques minutes pour ranger.

Prenez en soin !

Comment ça marche ?

On donne des petits objets propres, en état de marche, en les rangeant ou en les pliants dans les étagères
Par exemple : des livres, des jouets, de la vaisselle, de la décoration, des fournitures scolaires…
On prend ce dont on a vraiment besoin
On ne donne pas les déchets, les objets trop grands, périssables, dangereux ou inconvenants
On ne prend pas ce dont on n’a pas besoin ou des objets pour les revendre

Pour participer au projet, écrivez à contact@bagneuxenvironnement.org

La collecte des Déchets d’Equipement Electrique et Electronique (DEEE)

Un DEEE est un déchet d’équipement électrique et électronique.

Que faire lorsque votre bouilloire, four, lave-linge, réfrigérateurs, congélateurs, chauffe-eau, téléphones, ordinateurs, jouets à pilets, matériel de bricolage ou écrans ne fonctionnent plus ?

- Vous pouvez le déposer auprès des magasins qui commercialisent ces matériels. La reprise est obligatoire et gratuite ; même lors d’une livraison et commande par internet.
- Collectes Place Dampierre, tous les samedis de 10h à 14h.
- Déchèterie

Le nettoyage citoyen

Envie d’améliorer la propreté dans votre quartier ? D’embellir la ville tous ensemble ?

Depuis 2018, un collectif d’habitant.e.s s’est organisé pour nettoyer et sensibiliser à la propreté et à l’environnement. Armés de bonne humeur, équipés de gants, gilets, chariots, balais, les habitant.e.s sillonnent les rues de la Ville pour ramasser mégots, sacs plastiques, canettes, papiers…
Plusieurs nettoyages citoyens sont organisés par an.

Les objectifs ?
Quadriller la zone, ramasser les déchets, rencontrer ses voisins, et sensibiliser les habitant.e.s d’un quartier, le tout dans un moment convivial !

Cette action a été préparée et travaillée par les habitant.e.s de l’atelier Vivre ensemble, après les discussions citoyennes de #PasSansVous en 2016, portant sur les questions de la propreté.
Pour contacter ou rejoindre le collectif : Ecrivez à citoyennete@mairie-bagneux.fr
ou inscrivez-vous en ligne sur ce formulaire

Le recyclage expliqué aux enfants

… Aides Tom à trier, recycler, transformer ses déchets !

Pour bien commencer, on vous propose d’aller faire un tour sur le Site de Tom : le tri des déchets expliqué aux enfants.
A travers cette interface très ludique et accompagné de Tom, apprenez avec les enfants à trier, à composter, trouver les bons conseils et de venez le roi ou la reine du tri !
site de tom
https://sitetom.syctom-paris.fr/

Les enfants parlent aux enfants ! Zoom sur le gaspillage alimentaire !



 … et si tu faisais ta peinture, ta pâte à modeler ou encore ta pâte à sel maison ?

Pour la pâte à modeler :

Fabriquer sa propre pâte à modeler est très économique par rapport à celle que l’on peut trouver sur le marché !
En plus de ça, c’est une recette 100% naturelle, plus saine pour les enfants qui portent la porte souvent à la bouche ! C’est ludique et rapide à faire.

Pour fabriquer ta pâte à modeler, il te faut : de la farine, de l’eau, du sel, du bicarbonate de soude (ou levure chimique) et de l’huile végétale + du colorant alimentaire
En 10minutes, c’est prêt ! Et elle se conserve plusieurs mois !
jour 5 kid pâte à modeler

Extrait du livre "Famille (presque) Zéro Déchet - Ze Guide" - à retrouver également sur leur site www.famillezerodechet.com/

Peinture

Pour fabriquer ta peinture maison, il te faut : du sucre, de la fécule de maïs (ou Maïzena), du sel, de l’eau et du colorant alimentaire.

 jour 5 kid peinture

Extrait du livre "Famille (presque) Zéro Déchet - Ze Guide"

Astuce : tu peux aussi décider de faire tes propres colorants avec des ingrédients naturels !
Par exemple, pour faire du jaune, il te faudra du curcuma, pour le rouge du paprika, pour le rose de la betterave, le vert des épinards ou encore du orange avec des carottes !

colorant alimentaire fait maison

Toutes les infos par ici : http://cosmictomatoes.fr/colorant-alimentaire-maison-meringues-arc-ciel/

Pâte à sel

Les ingrédients :

- 1 verre de sel fin
- 2 verres de farine
- 1 verre d’eau tiède

La préparation :

- Mélanger le sel et la farine dans un saladier
- Ajouter l’eau tiède et malaxer jusqu’à avoir une belle boule de pâte.
- Si la pâte colle trop, ajouter un peu de farine. Au contraire, si elle est trop friable, rajouter un peu d’eau.

Astuces :

Vous pouvez la réutiliser pendant 1 semaine en la conservant dans votre réfrigérateur, dans un tissu propre + un sac ou dans un emballage alimentaire !
Vous pouvez la faire cuire pour conserver ce que vous avez fait ! Il faut d’abord la faire sécher à l’air libre pendant 12h mais pas plus de 48h. Puis, au four, mais à faible température (entre 70 et 110°C / thermostat 3) pour ne pas que la pâte gonfle ! La durée de la cuisson varie en fonction de la taille de l’objet à faire cuire. Il faut vérifier régulièrement la cuisson.
Dès que la pâte est dure, c’est cuit !

A vous de jouer, de la décorer..! 

Alimentation locale et bio pour tous les budgets

  • L’association Bagneux Environnement est désormais partenaire de trois magasins bio du coin, pour la collecte des invendus alimentaires.
    Une fois par semaine, les bénévoles de l’association vont collecter les invendus des magasins. Cela permet de réduire les déchets et d’éviter le gaspillage alimentaire tout en rendant accessible le bio à tous les budgets !

    Une action collective, qui fonctionne grâce aux bénévoles ! Chaque personne qui veut bénéficier des invendus doit pouvoir participer à l’organisation des récoltes (même occasionnellement).

    Si vous êtes intéressé.e, écrivez à contact@bagneuxenvironnement.org ou venez sur place lors du partage du jeudi soir à 18h30

    Collecte le jeudi matin vers 11h
    Partagée et distribuée le soir à 18h30

    Infos Covid-19 : la distribution des invendus alimentaire continue. Elle a lieu tous les jeudis à 17h au pavillon de l’association - 4 sentier des Brugnauts

  • L’AMAP de Bagneux (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) - plus d'infos

  • La permaculture de Joseph salle Marty le samedi matin - plus d'infos

Réduction des déchets au quotidien 

La réduction des déchets, posons les bases !

590 kg, c’est le poids des déchets qu’on produit individuellement par an !

Si vous vous demandez pourquoi il faut réduire ses déchets, la réponse se trouve juste ici… Emballage, papier, reste alimentaire, bouteille, carton… à la fin d’une année, ça en fait des déchets ! 
Leur production et leur traitement pour le recyclage émettent des gaz à effet de serre qui empêchent la chaleur du soleil de s’échapper. Et atlas dechets2la température grimpe sur notre planète…

C’est le réchauffement climatique !
Pour réduire son impact, chacun peut assurer le rôle d’un petit colibri, pas à pas… Être attentif.ve à réduire ses déchets, ça permet d’économiser les matières qui permettent de produire un objet et donc de réduire ses émissions de gaz à effet de serre produites lors de la fabrication ou du transport du produit !

Mais alors, pourrait-on dire que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ?
Tout à fait ! C’est ce que nous allons voir toutes la semaine avec des astuces, des tutos et des infos !

C'est quoi un déchet ?

On vous a expliqué pourquoi il est important de réduire ses déchets, mais… C’est quoi en fait un déchet ?

C’est ce qu’on jette à la poubelle ! Les restes de repas, la bouteille, la canette, le carton de pizza, le vieux cahier de brouillon, le papier de gâteau, le jouet cassé, la paire de basket usées…
Mais pas seulement ! C’est aussi tout ce qu'on emmène à la déchèterie : le vélo rouillé, le vieux matelas, la table cassée, l’ordinateur hors d’usage.
Un déchet, on ne le voit pas forcément, et pourtant, notre consommation en produit indirectement : les copeaux de bois d’un fabricants de meubles, les invendus alimentaires du supermarché et ses cartons de livraisons, les pièces cassées changées par le.la garagiste…

Alors, il est important de bien trier pour que chaque élément puisse être recycler et valoriser comme il le mérite !

Vallée Sud – Grand Paris est le territoire qui traite et recycle tous les déchets du Territoire, c’est sa compétence !
Dans le guide du tri 2021,, on parle des textiles, des végétaux, des encombrants, des déchèteries (horaires et accès), des déchets médicaux, des produits toxiques… Il vous renseigne sur la manière de recycler tout objet.

Dès maintenant, retenez les dates de la collecte des déchets électroniques et électroménagers (DEEE) : de 10h à 14h, rendez-vous place Dampierre : Samedi 13 mars, Samedi 12 juin, Samedi 11 septembre, Samedi 13 novembre

Le saviez-vous ? Tous vos médicaments périmés ou inutilisés peuvent être ramenés dans toutes les pharmacies, qui les recyclent ! Recycler ses médicaments, c’est aussi prendre soin de sa santé !

Zoom sur les logos du recyclage sur les emballages !
logo du tri

Encore un doute ?

Télécharger l’application du guide du tri !  https://www.consignesdetri.fr/

Une vidéo d’explication de l’appli est disponible via ce lien, il suffit de rentrer le nom du produit et la marque et l’application nous dit directement où mettre le déchet !


Astuces Zéro déchet ! Relevons le défi !

Rassurez-vous, le zéro déchet est un objectif en soi, qui permet de prendre soin de sa santé, de la planète, et de faire beaucoup économies. Il ne faut pas essayer de tout changer d’un coup, mais adapter progressivement ses habitudes en fonction de sa manière de vivre. Par de petits gestes progressifs, de nouveaux comportements mis en place petit à petit, on y arrive au fur et à mesure.
Réduire ses déchets s’avère très économique et bon pour la santé.

Pour cela, on vous propose une sélection de plusieurs recettes et techniques DIY faciles à faire et qui peuvent s’avérer pratique au quotidien !

Au programme :
Un produit ménager 100% naturel : le vinaigre aux épluchures d’agrume
Une éponge 100% réemploi

Mais c’est quoi le DIY ? De l’anglais do It Yourself, ce qui signifie en français « Fais le toi-même »

Concrètement, ça veut dire faire soi-même, avec ses petites mains, ce qu’on peut acheter. Le plus souvent, ça permet de faire de fortes économies financières, sans produit chimique. C’est très bon pour réduire ses déchets et pour sa santé et donc, parfait pour la planète !

Pour démarrer, mettons un coup de propre dans nos produits ménagers !
Bien souvent, bon nombre de bouteille de produit d’entretien encombre nos placards. En plus d’être nocif pour la santé et pour l’environnement, leur coût est important !

Un produit nettoyant, dégraissant, désinfectant et qui parfume !

Laure, Balnéolaise investie en tant que bénévole à l’Agrocité nous partage sa recette de vinaigre ménager aux épluchures d’agrume. Ça tombe bien c’est la saison : clémentine, citron, orange. On fait d’une pierre deux coups, en réutilisant ses épluchures d’agrume pour faire son produit nettoyant.
Temps : 10min
Coût : moins d’1 euros pour 1L de produit

Les ingrédients pour faire 1L de produit :
- 70 cl de vinaigre blanc (le moins cher, moins d’1 euros)
- 30 cl d’eau
- Epluchures d’agrume (épluchures de 6 clémentines ou citron, ou de 3 oranges par exemple)

Comment fait-on ?
- Couper les épluchures en petites lamelles de 5mm environ
- Les mettre dans un bol puis les faire sécher sur un radiateur en marche pendant 48h
- Une fois les épluchures séchées, mettez-les dans un saladier, ajoutez l’eau (30cl) et le vinaigre (70cl).
- Laisser reposer pendant 3 jours, les épluchures vont regonfler
- Filtrer le mélange à l’aide d’une passoire / écumoire
- Verser dans une bouteille ou un spray, ça y est, c’est prêt !

Utilisez-le pour nettoyer les tables, plan de travail, la cuisine, la salle de bain !

Pourquoi les agrumes ? Ils parfument et désinfectent !

Et maintenant qu’on a fait son produit, pourquoi pas faire ses éponges ?

Les éponges tawashi
Temps : 10 min
Facile
Coût : 0 euro
Le tawashi est une éponge écologique qui nous vient tout droit du Japon. Cette lavette zéro déchet permet à la fois de réduire son impact sur l’environnement, en faisant de la récupération !
Vous avez des collants troués ? Des chaussettes esseulées ? C’est le moment de leur donner une seconde vie !

Matériel :
- Ciseaux
- Chaussette ou bas en nylon ou manche de pull ou collant ou leggings…
- Pour fabriquer le support à tisser :
- Option 1 la plus facile !
- Un récipient à bord (carré de préférence) (d’environ 14 cm de chaque côté)
- 20 pinces à linges

Options 2 :
- Une planche en bois
- 20 clous (et un marteau)

Préparation :
Le support à tisser
Il va vous permettre de tisser à la main votre éponge.
Tous les 2 centimètres, placer les clous (ou pinces à linge) : 5 clous/pinces à linge de chaque côté
Capture décran 2020 11 27 à 14.36.39Capture décran 2020 11 27 à 14.36.51
Le tissu

Découper 10 fines bandelettes de tissu dans une chaussette, une manche, un bas, un collant…
Capture décran 2020 11 27 à 14.39.17Capture décran 2020 11 27 à 14.39.37
On s’y met !

Découvrez le tuto

1. Une fois les bandelettes de tissu découpées et la réalisation de votre support à tisser venez enfiler les 5 premières bandelettes sur les clous/pinces à linge de gauche à droite à l’horizontale face à vous
Capture décran 2020 11 27 à 14.42.22

2. Ensuite, il faut tourner d’un quart votre support à tisser. Vous allez venir enfiler les 5 dernières bandelettes en les croisant (dessus, dessous etc) avec celles qui sont déjà installées. Vous avez fini le tressage des bandelettes entre elles.
Capture décran 2020 11 27 à 14.42.32

3. Dès que les bandelettes sont tressées, il faut détacher la boucle de la bandelette sur un des côté et la faire passer dans la boucle de la deuxième bandelette. La boucle de la deuxième bandelette vient dans la boucle de la troisième et ainsi de suite, en faisant le tour du support à tisser.
Capture décran 2020 11 27 à 14.42.44

4. Tirer bien la boucle finale pour l’accrocher où vous le voudrez !
Capture décran 2020 11 27 à 14.42.55


C’est parti, frottez !

Quelques trucs et astuces de Caroline, salariée à la ville :

1. Combien de temps ça t’a pris pour créer ta première éponge ?
J’ai créé ma toute première lors d’un forum avec l’association Waste France donc en 8/10 min je dirais, toute seule compter entre 10/12 minutes le temps de faire le découpage

2. Est-ce que tu t’en sers pour laver ta vaisselle, faire le ménage, nettoyer la table ?
Oui je m’en sers pour tout, mais j’en ai une pour la vaisselle et une pour les surfaces à nettoyer à côté. Pour les deux, dès qu’elles sont un peu vielles, je les utilise pour faire le ménage

3. Elle te dure combien de temps ?
Je les utilise environ 1 an pour la vaisselle et les surfaces et après quasiment 6 mois pour le ménage

4. Tu les laves ?
Oui tous les mois dans une machine avec mes draps ou serviettes à 60°, un peu plus quand c’est pour le ménage (dès que je fais une machine à 60°)

5. Est-ce que tu as des conseils et astuces à nous donner ?
Oui.
- Même si c’est top (écologique et pratique), pour ce qui est de gratter les plats avec du fromage incruster par exemple ce n’est pas fou, du coup j’ai investi la dedans : https://zoessentiels.com/boutique/cote-maison/vaisselle-et-ustensiles/brosse-vaisselle-en-bois/?wpam_id=42 
Clairement le duo parfait !
- J’aime beaucoup les faire avec des collants du genre 50 ou 70 deniers car c’est ultra méga résistant !! Attention aux chaussettes car si elles ne sont pas d’une matière un peu élastique ça s’effiloche.
- Un autre essentiel : penser à bien la rincer et à la suspendre après chaque utilisation pour qu’elle sèche bien sinon bonjour les bactéries.

Le déodorant maison 100% naturel

- Un déodorant 100% naturel pour tout le monde
- De la lessive, vite fait bien faite !

Perturbateurs endocriniens, souvent très cher, contenant difficilement recyclable. Et si on fabriquait son déo ?

Claire, salariée à la Ville nous partage sa recette de déo maison, en 10min chrono !

Ce qu’il vous faut : de l’huile de coco + du bicarbonate de soude + de la fécule + des huiles essentielles.
Mon astuce : la cire végétale !

L’huile de coco : connue pour ses propriétés anti-bactériennes, elle présente l’immense avantage de rester solide en dessous de 25°C. Pratique si on ne veut pas se retrouver chaque matin avec des flaques d’huile sur la chemise.

Le bicarbonate de soude : il n’est pas toxique, ne provoque pas d’allergie et il neutralise très efficacement les odeurs corporelles.

La fécule / ou l’arrow-root : tous deux sont des absorbants naturels et ne causent pas d’allergie.

Les huiles essentielles : vous avez le choix ici, car plusieurs huiles peuvent être utilisées. En plus de l’agréable parfum qu’elles ajouteront à votre déodorant, elles ont un certain nombre de vertus : l’huile de sauge sclarée ou officinale* régule la transpiration, tandis que l’huile de palmarosa, celle de menthe poivrée et celle de lavande officinale sont anti-bactériennes. J’ai choisi ici de mélanger huile de lavande (Lavandula officinalis) et huile de palmarosa (Cymbopogon martinii), mais libre à vous d’ajouter celle(s) dont le parfum vous inspire le plus (c’est le cas de le dire) en faisant attention toutefois à ne pas utiliser d’HE dermocaustique ou photosensibilisante. N’utilisez pas non plus n’importe quelle huile si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile, ou sur vos enfants !

✿ La cire végétale : elle va solidifier la préparation et permettre d’être beaucoup plus stable. Personnellement, j’utilise de la cire d’abeille que je fais fondre avec l’huile de coco ; de préférence non colorée pour éviter toutes traces sur les vêtements !

* Attention, l’huile de sauge officinale est neurotoxique et abortive : à ne pas utiliser si vous êtes enceinte ou épileptique.

Passons à la recette !

Pour environ 200 ml. de produit

Ingrédients :

100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin) **
40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
(opt.) 10 g de cire végétale

* Pour que l’huile soit à l’état liquide, il suffit juste de la laisser au soleil ou sur un radiateur 1/4 d’heure, ou bien faites-la chauffer au bain-marie ou au micro-onde.
** Le bicarbonate de soude technique de la Droguerie Écologique convient particulièrement.


Préparation :

1. Versez l’huile de noix de coco et le cire d’abeille fondue dans un pot
Capture décran 2020 11 27 à 14.58.48

2. Ajoutez ensuite, cuillère par cuillère, le bicarbonate de soude et la fécule, tout en fouettant vigoureusement avec une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme (si votre récipient est hermétique, vous pouvez mélanger le tout en le secouant très fort)
Capture décran 2020 11 27 à 14.59.05

3. Ajoutez ensuite les huiles essentielles
Capture décran 2020 11 27 à 14.59.13

4. Mélangez une fois le tout et laissez le déodorant se raffermir au congélateur pendant deux heures minimum.
Capture décran 2020 11 27 à 14.59.22


Et voilà, c’est prêt ! Vous voilà maintenant avec : 1. un produit naturel, qui sent bon, se conserve très bien, dure très longtemps et coûte très peu cher … et surtout : 2. la fierté d’avoir réalisé votre propre cosmétique ! (ce qui vaut tout l’or du monde)


Application :

Rien de plus simple : il faudra simplement vous faire à l’idée d’appliquer votre déodorant avec vos petits doigts sur vos aisselles !

Mon compagnon a totalement adopté ce déo maison ! Il le trouve bien mieux que les déo du commerce !

Faire sa lessive soi-même

Une solution écologique, très économique rapide et facile à faire !

Ça prend moins de temps que de faire cuire des pâtes,
C’est 3 fois moins cher que dans sa forme industrielle,
C’est meilleur pour la santé,
Et avec des produits naturels, et en réutilisant le bidon à chaque fois, je protège ma planète…
Qui suis-je ?

Temps : 5 minutes (allez… 10 minutes avec la mise en bouteille)

Le matériel :
- Une casserole
- Un fouet de cuisine
- 1 bidon / bouteille d’1L
- Un entonnoir (ou tout autre objet qui vous permette de transvaser un liquide dans un bidon)
- Une louche

Les ingrédients, pour un litre :
- 1 L d’eau
- 20g savon de Marseille en copaux
- 20g de savon noir
- 1 cuillère à soupe de cristaux de soude
- 10 gouttes d’huile essentielle (facultatif)

Où acheter les ingrédients ? Globalement, vous trouverez les ingrédients un peu partout : magasins bio, magasin de bricolage, certaines grandes surfaces au rayon entretien, en quincaillerie…
Le litre de lessive maison revient environ 3 fois moins cher qu’une lessive classique. Il revient entre 1,10 euros et 1,50 euros.

Etape 1 : Faites bouillir le litre d’eau dans la casserole
Etape 2 : une fois que l’eau bout, coupez tout ! Et verser tout le reste : savon de Marseille, savon noir, la cuillère à soupe de cristaux de soupe, huile essentielle
Etape 3 : remuer jusqu’à ce que les copaux aient bien fondu.
Etape 4 : au bout de quelques temps, remuer encore quelques fois, jusqu’à ce que la lessive ait refroidi et soit bien crémeuse.
Etape 5 : à l’aide de votre louche et de l’entonnoir, remplissez le bidon. Vous avez fini !


Conseil 1 : si vous n’avez pas de savon noir, vous pouvez tout simplement doubler la quantité de savon de Marseille en en mettant 40g/L)
Conseil 2 : vous pouvez acheter un gros bloc de savon de Marseille et le rapper vous-même. Ça chauffe les biceps et c’est moins cher ! Sinon vous en trouverez dans le commerce, déjà sous la forme de copaux.
Les verts sont à l’huile d’olive, les blancs à l’huile de palme. Sur les vêtements, la couleur n’a pas d’impact !
Conseil 3 : pour éviter la solidification de la lessive, il est préférable de laisser refroidir complètement la lessive (pendant 3h environ) dans la casserole, en remuant avec le fouet régulièrement pour lui donner son aspect « crémeux ».
Conseil 4 : utilisez la lessive comme celle que vous trouvez dans le commerce, elle est tout autant efficace : un bouchon suffit !
Conseil 5 : chez les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que chez les enfants, certaines huiles essentielles sont déconseillées. Vous renseignez auparavant. Vous pouvez ne pas en mettre du tout, la lessive sans huile essentielle fonctionne tout aussi bien, fraîcheur garantie sur vos chaussettes !

Les cristaux de soude permettent d’assouplir le linge, et lui donner de l’éclat !


Vinaigre de consommation aux épluchures de pommes bio 
Une dernière recette de saison pour une bonne vinaigrette maison : le vinaigre de consommation aux épluchures de pommes bio !
Léa, adhérente de l’Agrocité de Bagneux nous confie sa recette zéro déchet et de saison !

Des pommes bio, pourquoi ? C’est sur la peau que se concentrent les produits chimiques, mieux vaut donc prendre des pommes bio ou non traitées !

Capture décran 2020 11 27 à 15.18.04 

Pour 50 cl
préparation : 10 mn 3-6 semaines
fermentation : 3-6 semaines

Ingrédients :
500 gr d’épluchures et trognons de pommes (= environ 1 kg de pommes)
50 gr de sucre en poudre minimum
50 cl d’eau

Technique :
Récupérer 500 gr d’épluchures et trognons de pomme bio (après avoir fait un compote par exemple !)
Laisser les restes de pommes fraîches (épluchures, trognons et pépins) légèrement brunir dans un saladier pendant une journée
Placez-les dans saladier et versez de l’eau en laissant un espace en haut du bocal (fermentation)
Ajoutez le sucre, couvrir la préparation d’un tissu fin (mousseline, torchon…) et placez le bocal dans une pièce sombre et tiède
Remuer de temps en temps. Au bout de quelques jours, la préparation épaissie et une mousse claire se forme à la surface. Une peau se forme, éventuellement la garder pour en faire une mère, sinon la jeter.
Après 3 à 4 semaines, filtrer le vinaigre et versez-le dans une bouteille stérilisée
Le laisser reposer encore 2 semaines ou plus, plus vous le laissez reposer plus il sera fort.
Vous n’avez plus qu’à l’utiliser dans une salade de saison (endive, noix, betterave, carotte…).

On retient aussi les 5 R !

Refuser : ce dont nous n’avons pas besoin (par exemple les échantillons dont nous ne nous servons pas, les sacs plastiques, ticket de caisse, prospectus, publicité etc.)

Réduire : ce dont nous avons besoin, mais ne pouvons pas refuser. Il s’agit là d’acheter un peu moins de quantité, mais de meilleure qualité pour que le produit puisse durer plus longtemps !

Réutiliser : ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire. Par exemple, on essaie petit à petit de réduire tous les produits jetables à usage unique (vaisselle, coton tige, coton démaquillant, éponge, etc.)

Recycler : ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, ni réutiliser. Ça veut dire trier les déchets qui sont chez nous. Retrouver les consignes de tri sur valleesud.fr !

Rendre : à la terre. Tout le reste : vos déchets organiques, lorsqu’ils sont compostés se transforment compost. Ça ressemble un peu à du terreau, ce qui vient de la terre retourne à la terre ! Épluchures de fruits, de légumes…

N’oubliez pas de nous envoyer vos photos et créations de sapin DIY, déco de Noël zéro déchet ou encore vos créations recettes maison réduction des déchets pour choisir votre cadeau zéro déchet !
Vous avez jusqu’au 24 décembre ! en MP ou à l’adresse mail suivante : ecocitoyennete@mairie-bagneux.fr

Vous avez des idées, des questions, des suggestions ?
Ecrivez-nous à ecocitoyennete@mairie-bagneux.fr

Hôtel de ville

57, avenue Henri Ravera
92220 Bagneux
Tél : 01 42 31 60 00
Fax : 01 42 31 60 01
Écrire à la mairiepicto ecrire

Hôtel de ville

Ouvert aux horaires suivants et uniquement sur rendez-vous
Lundi, mercredi, jeudi, vendredi : 8h30-12h et 13h30-17h
Mardi : 13h30-17h

Téléphonez avant de vous déplacer : 01 42 31 60 00